L’ancien diplomate et résistant Stéphane Hessel est décédé à l’âge de 95 ans. Plusieurs politiques socialistes réclament un hommage national pour ce grand homme.

Toutefois, certaines personnalités commencent à rompre l’unanimité. Chantal Jouanno est la première centriste à émettre des doutes. Sur Radio Classique, la sénatrice UDI fait entendre une autre musique quant à l’organisation d’obsèques nationales.

« Je sais qu’on n’a pas le droit de toucher aux grandes figures de la république quand elles ont été résistantes… Mais le principe d’Indignez-vous,” c’est les élites sont corrompues, le peuple est oublié”. Ce n’est pas un principe que je partage totalement. La logique d’Indignez-vous est une logique un peu facile. »

Chantal Jouanno demeure donc prudente. Du côté de l’UMP, Guillaume Peltier tweettait son désaccord avec les indignations de Stéphane Hessel.

« Hessel ? J’estime son engagement, j’admire ses actes de résistance, je méprise ses indignations si faciles et à sens unique »