On apprend le départ (volontaire ou pas ?) de Maïtena Biraben, l’animatrice du Grand Journal. Un départ de plus qui s’ajoute à une liste déjà longue, Yann Barthès, Grégoire Margotton, Thomas Thouroude, Ophélie Meunier, Bruce Toussaint, Ali Baddou. Finalement la “reprise en main” de la chaîne par le nouveau grand patron de Canal + se fait presque toute seule. Il a coupé des têtes en coulisses au début, depuis, ce sont les animateurs qui quittent l’antenne d’eux-mêmes. Il faut dire que l’image du Canal + historique en a pris un sacré coup cette saison.

Tout y passe, chute des audiences, fuite des abonnés, difficultés avec le foot, absence très remarquée et symbolique de la Croisette. Le symbole de cette débâcle de tout cela reste le feuilleton des Guignols. Le centre d’une énorme polémique avec l’arrêt de l’émission l’été dernier, son changement d’auteur et le passage en crypté, depuis plus personne n’en parle. On en serait presque à souhaiter que ça s’arrête, qu’on abrège les souffrances. Canal + devient un vaste hangar de nostalgie, de souvenirs, de regrets du temps ou la chaîne apparaissait différente, avant-gardiste, décalée.

Une des grosses préoccupations, et parmi les causes de cet exode, est la menace de l’Hanounisation de l’antenne. Bolloré a sorti 250 millions d’euros sur cinq ans pour s’assurer de garder l’animateur, mais aussi le producteur. Cyril Hanouna devrait rapidement étendre son emprise sur Canal +. Il a ainsi réalisé « La Très grosse Emission », un prime avec Dominique Farrugia, et côté rumeur, on évoque aussi un zapping 100 % “BaBa” et l’apparition d’Enora Malagré à la tête du tube.

En question aussi la réduction des tranches en clair qui font gagner de la publicité, mais perdre des abonnés. Ce mélange de clair et de crypté, unique en son genre a participé à créer le fameux esprit Canal, mais il est sapé par la publicité et la concurrence. Cependant, quel animateur a envie d’avoir moins d’exposition ? Thierry Ardisson, pourrait continuer Salut les Terriens et son horaire du samedi 19h, sur D8.

L’expert média Virginie Spies explique de manière plus globale, “la télé des grandes chaînes n’existe plus depuis longtemps. Le vent de liberté à la télé, en termes de création, n’existe plus. L’originalité se trouve aujourd’hui sur le web “.

Crédit photo :  beneandsons