Devant un parterre de représentants des gouvernements les plus riches du monde réunis au sommet du G20 à Los Cabos au Mexique, David Cameronn’a pas été tendre avec l’Europe et surtout avec la France.

Le premier ministre britannique s’est réjoui de la promesse électorale de François Hollande d’imposer à 75% les personnes gagnant plus d’un million d’euros et a insisté à l’exil fiscal.

« Quand la France instituera un taux de 75% pour la tranche supérieure de l’impôt sur le revenu nous déroulerons le tapis rouge, et nous accueillerons plus d’entreprises françaises, qui paieront leurs impôts au Royaume-Uni. »

Michel Sapin, ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social, réagit immédiatement : « Je pense que c’est un propos qui lui a échappé ! », puis ironise : « Je ne sais pas comment on fait pour dérouler un tapis rouge au travers [de la Manche], il risque de prendre l’eau. »

Ce qui est sur c’est que Mr Cameron a décidé de ne pas jouer la carte de la solidarité européenne… à moins que ce soit de l’humour britannique ?