Coup de crampon dans la fourmilière du petit monde de l’ovalie. Mourad Boudjellal, le président du Racing Club de Toulon (Top 14), a affirmé que  “le rugby français est raciste”. Une accusation lourde de la part d’une personnalité atypique du monde du rugby, en conflit ouvert depuis plusieurs semaines avec ses instances dirigeantes.

Mourad Boudjellal, qui a fait remonter le RCT en Top 14 et lui permet aujourd’hui de jouer les premiers rôles, assure avoir fait l’objet d’insultes racistes dans les stades et que son équipe est souvent critiquée pour son “cosmopolitisme”. Il va même plus loin en affirmant que ses origines le pénalisent au niveau de la Ligue de Rugby, l’organe de contrôle du rugby professionnel.

Le rugby français est-il raciste et nationaliste ou Mourad Boudjellal tente-t-il de faire un écran de fumée au moment où il est convoqué par la direction de la Ligue pour répondre d’insultes qu’il a proféré à l’encontre du patron du rugby tricolore.