Mario Balotelli est un joueur de talent. Interrogé par France Football en mai dernier, l’attaquant italien était sur de lui: « Je pense être un génie. »

Le 28 juin, il élimine l’Allemagne en demi-finales de l’Euro d’une tête et d’un missile du pied droit. « Super Mario », comme l’appelle ses fervent supporters, il bluffe l’Europe du football et offre une finale inespérée à la Squadra Azzura, contre l’Espagne le 1er juillet.

Avant la compétition, Balotelli n’est pourtant pas le favori. Le sélectionneur italien, Cesare Prandelli, avait hésité avant de l’intégrer à l’équipe. Il faut le souligner, Mario Balotelli est l’enfant terrible du football. En 66 rencontres, « Super Mario » a récolté 22 cartons jaunes et 6 cartons rouges.

Face à l’Irlande,  l’attaquant italien était victime du choix tactique de Cesare Prandelli, est démarre la rencontre sur le banc. Monté au jeu à un quart d’heure du terme, il est parvenu à doubler la mise en fin de partie. Il n’a pas explosé de joie au lieu de cela,  il essaie de lancer une insulte en direction de son sélectionneur avant que Bonucci ne vienne mettre la main sur sa bouche, afin d’éviter toute polémique.

La performance de Mario Balotelli à l’Euro 2012 a certes été bonne mais ses dérapages semblent l’empêcher de briller… Mario Balotelli a-t-il tout d’un génie ? Ou n’est ce que la gloire d’un jour?