Si les choses s’améliorent au fur et à mesure, on sait bien que tous les Français ne sont pas vraiment respectueux de l’ensemble du Code de la route. Une étude, appelée le 5e baromètre européen de la conduite responsable de la Fondation Vinci Autoroutes élargit un peu le sujet et met en évidence les divers mauvais comportements des automobilistes au niveau européen. Une constatation s’impose, nous ne sommes pas les seuls et le non-respect des règles de conduite est une pratique très largement répandue sur le continent.

Si l’on en croit cette étude, 89 % des Européens interrogés avouent dépasser les limitations. A ce jeu-là, les plus férus de vitesse, ou ceux qui l’avouent le plus, sont les Allemands, car 93 % des automobilistes admettent le faire.

Cette étude semble confirmer le caractère, que l’on nomme pudiquement de “Latin” des différents Européens. Ainsi, les Grecs apparaissent comme les plus indisciplinés du continent. 49 % affirment notamment qu’ils leur arrivent de conduire sans mettre la ceinture, 28 % de prendre le volant en ayant dépassé la limite d’alcoolémie de 0,5 g/l et 27 % de rouler sur la bande d’arrêt d’urgence. En bons méditerranéens, ils n’hésitent pas à faire savoir leur mécontentement à ceux qui les entourent en criant par la fenêtre quelques injures pour 71 %, ou à coller délibérément le véhicule de ceux qui les énervent pour 52 %. Le caractère latin des autres pays du bassin se retrouve chez les Français qui utilisent le moins leur clignotant avec 63 % et les Espagnols qui adorent utiliser le klaxon.

Par contre, on est tous pareils avec nos nouveaux gadgets, on ne peut pas se passer de les utiliser à tort et à travers. Ainsi, 41 % des automobilistes paramètrent leurs GPS en conduisant, près de 30 % téléphonent sans kit mains libres, et même 24 % se permettent d’écrire et de lire des mails ou des messages au volant. Pourtant, l’inattention est considérée par les Européens comme l’une des principales causes d’accidents mortels sur les routes. 84 % d’entre eux, se disent prêts à ne plus jamais téléphoner au volant (avec ou sans kit mains libres) pour faire baisser le nombre de personnes tuées.

A contrario, l’étude met en évidence la courtoisie des Suédois, devant les Slovaques et les Britanniques.

Crédit photo : Marc Tavernier