Pas de panique, si vous répondez non, car c’est justement tout le souci avec cette super-production chinoise. A la base, “Asura” devait montrer que le cinéma chinois était capable de concurrencer Hollywood dans toute sa démesure. Côté démesure, ce film va y arriver, mais dans la catégorie des plus grands flops du cinéma mondial, tout en étant le film le plus cher de l’histoire chinoise.

Pourtant, les Chinois n’ont pas fait les choses à moitié avec un budget de plus de 100 millions de dollars, des tonnes d’effets spéciaux, des scènes de combat, version kung-fu, dont ils sont friands et les maîtres incontestés. Cela ne suffit pas, “Asura” est devenu l’un des échecs commerciaux les plus retentissants de l’histoire du cinéma mondial.

Après un premier week-end d’exploitation cauchemardesque, qui n’a généré que 7 millions de dollars de recettes, il vient d’être retiré de l’affiche. On est très loin des objectifs attendus par les producteurs. Parmi eux, se trouvent, le plus grand studio de cinéma au monde Hengdian World Studio et le mastodonte chinois de l’internet Alibaba. En terme d’image, “Asura” devait placer Chinawood sur le même plan qu’Hollywood.

Pourtant, les producteurs ont mis tous les atouts de leur côté, avec des stars incontestées, un budget record, et une équipe technique composée de 1 800 professionnels venus de 35 pays, pour acquérir la touche de savoir-faire international. Ils avaient même l’appui des autorités chinoises, qui ont adoubé officiellement le film. Des représentants du Parti communiste chinois avaient assuré la promotion à l’occasion de la première du film à Pékin.

Cependant, le scénario peut-être trop convenu, désignant un jeune berger qui se retrouve entraîné dans une quête pour sauver un monde mythique, menacé de destruction par un sombre complot, n’a pas du tout convaincu. Les avis négatifs se sont rapidement multipliés, notamment sur deux sites influents chinois de cinéma. Asura, va donc prendre place parmi les 5 plus gros flops du cinéma mondial.

Les responsables d’Hengdian World Studio, ont essayé de crier au complot, mais il a fallu se rendre à l’évidence. Le retrait a été ordonné pour éventuellement apporter “quelques changements” au film pour le relancer plus tard.

C’est un énorme coup dur pour le giga-complexe cinématographique d’Hengdian World Studio, qui a ouvert ses portes en avril 2018. Le géant Chinois Wanda Group, propriétaire d’Hengdian World Studio, a dépensé 6,5 milliards d’euros pour transformer 376 hectares de terrain en usine géante à films. On pouvait rêver mieux comme première grande production.

Crédit photo : John Starnes