BRI_photo de Actu SecoursSondage après sondage, il apparaît qu’une immense majorité des Français approuvent les mesures annoncées par François Hollande après les attentats du 13 novembre. De même, cette majorité a confiance dans les forces de l’ordre pour lutter contre le terrorisme. Le dernier en date publié samedi par BVA-Orange-iTÉLÉ confirme cette tendance lourde.

Jugez plutôt, 94 % des Français interrogés déclarent avoir confiance dans les forces de police et de gendarmerie pour lutter contre le terrorisme (+7 points depuis avril), dont 60 % “tout à fait confiance”, et 93 % ont confiance dans l’armée française (+5 points). Il est à noter d’ailleurs que celle-ci connaît de nombreuses candidatures depuis les attentats.

Du côté du gouvernement, même si son action générale est loin de faire l’unanimité, un peu moins d’un Français sur deux (49 %) lui accorde sa confiance dans la lutte antiterroriste, il apparaît tout de même que les mesures prises  par le président Hollande sont approuvées majoritairement. Plus de neuf Français sur dix sont favorables à la création de plusieurs milliers de postes dans la police, la gendarmerie, les douanes et la justice, à l’extension de la déchéance de la nationalité aux binationaux nés Français en cas de condamnation pour des actes de terrorisme, et à la mise en place d’un visa et d’une assignation à résidence pour les Français revenant de Syrie.

La déchéance de la nationalité est la mesure qui semble la plus consensuelle. Plus de huit sondés sur dix (82 %) sont favorables à l’intervention militaire de la France en Syrie contre l’organisation djihadiste État islamique.

A un degré moindre, la réforme de la Constitution visant à instaurer un “régime civil de crise” afin d’agir “contre le terrorisme de guerre”, recueille tout de même 78 % d’avis favorables.

Il faut évoquer le retour du service militaire obligatoire pour retrouver le clivage Gauche-Droite. 60 % des sondés y sont favorables, 70 % des sympathisants de droite approuvant cette idée contre 45 % seulement des sympathisants de gauche.

Ce sondage révèle que les Français sont d’abord sensibles à la lutte contre la propagande djihadiste et la radicalisation, la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme international.

Crédit photo : Actu Secours