JArthuracques Essebag alias Arthur a émis un avis de changement d’adresse. Les socialistes soupçonnent un exil fiscal derrière ce départ pour la Belgique.

Si l’animateur de TF1, Arthur a fait ses valises pour déménager à Uccle, le quartier huppé de Bruxelles, ce n’est pas pour changer d’air. C’est du moins ce que pensent le premier secrétaire du Parti socialiste et certains députés. Pour eux, si le producteur multimillionnaire préfère la Belgique à la France c’est surtout en raison de son régime fiscal. Ils assimilent ainsi ce départ à un exil fiscal. Rappelons que depuis la vente de ses parts dans Endemol, la fortune personnelle d’Arthur est estimée à 200 millions d’euros. Le sens civique de l’animateur de « Vendredi, tout est permis » a déjà été remis en question par la ministre de la Culture en février 2013, lorsque sa holding a été transférée au Luxembourg. Plusieurs personnes politiques comme Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS ou Pascal Terrasse, le député socialiste de l’Ardèche ont critiqué cette fuite fiscale.