breivikLe procès d’Anders Behring Breivik, ce Norvégien qui avait assassiné de sang froid 77 personnes lors de l’été 2011, s’est ouvert aujourd’hui.

Si le jeune homme s’est mis à pleurer pendant l’audience, il a bien reconnu des faits qu’il ne regrette pas. “Je reconnais les faits, mais je ne plaide pas coupable”, a-t-il déclaré. Breivik est même allé plus loin, en faisant transmettre par son avocat une déclaration où il regrette de ne pas avoir réussi à tuer plus de personnes.

Tout pousse à prendre ce jeune homme pour un fou et à l’interner définitivement. Pourtant, on comprend aisément que les norvégiens aient soif de justice et qu’ils veuillent le voir en prison.

La justice et les psychiatres tireront leurs conclusions…