Leur popularité ne décroit (presque) pas. Chaque année, quatre millions d’élèves de tous les niveaux scolaires vont acheter et remplir consciencieusement les pages de leurs cahiers de vacances.

Et en cette période de l’année, difficile de passer à côté : les têtes de gondole des grandes surfaces et des librairies regorgent de ces fascicules parascolaires.

Presque la moitié des exemplaires vendus correspondent à un niveau de primaire. Les carnets de maternelle et de collège représentent respectivement 27% et 23% du marché.

A la tête des ventes de collège, on retrouve surtout les manuels de français, et de mathématiques.

Et vous, allez-vous être tenter d’acheter un cahier de ce type, pour les enfants ou même… pour les adultes (qui représentent au total 4% des ventes) ?