Obama_HollandeAlors qu’il est à Washington pour le sommet de l’OTAN, François Hollande compte expliquer aux chefs d’États des autres pays membres, que la France compte se retirer plus vite que prévu d’Afghanistan. La rencontre avec Obama, en désaccord avec Hollande sur ce sujet, s’est relativement bien passée et les présidents semblent avoir trouvé un accord.

Si les chefs d’états des pays membres de l’OTAN, Barack Obama en tête, s’étaient exprimés en défaveur du retrait anticipé, la décision française semble avoir été acceptée par les alliés de la France.

Comme il s’agit d’une promesse électorale faite par un politique fraichement élu, les présidents sont obligés d’accepter une décision démocratique de souveraineté nationale, même s’ils ne l’approuvent pas.