On nous la dit et répété très souvent, il faut huit heures de sommeil. Même les revendications des syndicats en 1936, avait intégré cette donnée et défendait “huit heures de travail, huit heures de loisir, huit heures de repos”. Cependant, de nombreuses personnes comme celles qui ont de lourdes responsabilités par exemple, expliquent se satisfaire de cinq heures de sommeil. Qu’en est-il donc vraiment ?

On peut facilement imaginer que les besoins minimums en matière de sommeil sont différents suivant les individus. Cependant, une chose est sure, ne pas dormir suffisamment est dangereux, car les effets d’un manque de se répercutent sur la santé et la durée de vie.

Dormir, ce n’est pas rien faire pour notre organisme et notre cerveau. Le sommeil permet d’assurer de nombreuses fonctions qui ne peuvent être exécutés pendant que nous sommes éveillés. Le temps dont chaque individu réalise ses fonctions réalisées pendant que nous dormons est fortement dicté par les gènes, qui diffèrent d’un individu à l’autre. La moyenne se situe aux alentours de 8 heures et les personnes pour lesquelles dormir moins de six heures par nuit est suffisant sont extrêmement rares.

A partir de nombreux autres facteurs entrent en jeu comme par exemple l’âge. Globalement, nos besoins en sommeil diminuent avec l’âge. Les nouveau-nés peuvent avoir besoin de 12 à 18 heures de sommeil, alors que les adultes plus âgés peuvent n’avoir pas besoin que de six ou sept heures. La quantité de sommeil dépend aussi de la manière dont nous vivons, il est évident qu’après une période de privation de sommeil, de maladie ou de stress élevé, on peut avoir besoin de plus de sommeil que d’habitude, pendant un certain temps.

En règle générale, nous savons et nous nous rendons compte intuitivement que nous manquons de sommeil. La façon dont vous vous sentez au cours de la journée, la manière d’appréhender les choses, notre humeur générale et notre niveau d’énergie sont de bons indicateurs. Si vous avez sommeil ou si vous avez besoin d’un supplément de caféine, il se peut qu’il soit nécessaire d’augmenter votre quantité de sommeil.

Le danger réside dans le fait que bien dormir est rarement un objectif important à atteindre. Le sommeil est souvent considéré comme un bien que l’on peut échanger à loisir contre du temps de travail ou des activités sociales.

C’est une erreur grave, il ne faut pas avoir honte d’avoir comme objectif de dormir 7 heures ou plus par nuit, de façon régulière, il est important de ne pas rogner sur votre durée de repos, lorsque vous prévoyez votre planning. Pour autant, vous ne faites pas partie des fainéants, ni même des loosers, il y a une différence à rester dans son lit pour ne pas affronter les problèmes et dormir suffisamment pour gagner en efficacité.

Crédit photo : adi-goldstein