La nomination de Nathalie Kosciusko-Morizet comme porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy ne suscite pas un émerveillement unanime dans les rangs de l’UMP. Le moins qu’on puisse dire au vu de certains des commentaires ayant suivi cette annonce, c’est qu’il est plus d’un membre de l’UMP pour penser que la ministre aurait mieux fait de rester à l’Environnement, plutôt que d’en démissionner.

En effet, afin d’accomplir la lourde tâche qui l’attend, l’actuelle ministre prévoit sa démission pour le 23 février. Beaucoup la comprennent, il n’est pas évident d’assumer à la fois un agenda ministériel et un calendrier de campagne. Ce que d’autres comprennent moins en revanche, c’est le choix de Nicolas Sarkozy. Citons à ce titre le très fidèle conseiller du président, Patrick Buisson, qui aurait préféré voir Laurent Wauquiez au poste de porte-parole : “Elle fait trop bobo. Elle va faire fuir les chasseurs et les agriculteurs !”.

Les parlementaires du Parti seraient aussi peu convaincus que Buisson. Olivier Biancerilli, conseiller à l’Elysée, rapportant leurs mots au sujet de la ministre : “trop bourgeoise, pas assez à l’image du candidat du peuple”. “Dites-leur merde !”, aurait réagit le président à ce rapportage. Une réaction, pour lors, tout-à-fait (et peut-être même un peu trop) populaire. A trop vouloir rejoindre le niveau du peuple, espérons que le président-candidat ne tombe pas en dessous. Début d’une longue galère pour NKM ?