Mediapart fait état d’un versement « en marge d’un contrat gazier conclu avec le régime libyen » entre le marchand d’armes franco-libanais et le géant de l’industrie pétrolière.

Total de son côté  plaide la transparence qualifiant la transaction de « courante » et ayant confirmé le versement. Cet « acompte » ayant pour but le rachat des droits d’exploration en Libye à une société de Ziad Takieddine.

L’homme d’affaires, cité à plusieurs reprises dans l’affaire des sous marins de Karachi, jouit d’une notoriété mitigée sur la scène internationale. Il aurait notamment négocié des contrats d’armement avec le régime libyen selon les sources de Mediapart.