Alors que les bombardements de l’OTAN en Libye s’intensifient, le leader libyen Mouammar Kadhafi a une nouvelle fois appelé à la résistance.

Son message vocal a été diffusé par la télévision libyenne mardi soir. « Malgré les bombardements, nous ne nous soumettrons jamais», a déclaré le colonel Kadhafi. « Nous n’avons qu’une seule alternative : dans notre pays jusqu’à la fin. Mort, vie, victoire, qu’importe. Nous n’allons pas quitter notre pays, nous n’allons pas le vendre, nous ne nous soumettrons pas ». Kadhafi n’avait pas communiqué depuis le 13 mai.

L’OTAN a mené ce mardi plusieurs raids sur Tripoli alors que le conflit s’enlise. Ces bombardements ont détruit plusieurs bâtiments attenants à la résidence de Kadhafi dans le centre de la capitale.

L’objectif de l’OTAN reste le même. « Nous continuons à faire pression sur le régime en limitant la capacité de Kadhafi à donner des ordres à travers ses centres de commandement», a ainsi déclaré Mike Bracken, un porte-parole de l’OTAN.

Sur le terrain politique, le régime libyen a enregistré une nouvelle défection mardi. Il s’agit d’Al Amin Manfur, ministre du Travail. Profitant d’un déplacement à Genève, il a annoncé son soutien à la rébellion et proposé ses services au Conseil national de transition (CNT).

À Washington, le président Obama a réitéré son avertissement : « Kadhafi doit quitter le pouvoir et le rendre aux Libyens, et la pression ne fera que s’intensifier jusqu’à ce qu’il le fasse ».