emploi

Selon Valérie Rabault, une rapporteure socialiste du budget, la réussite de ce défi aura des consequences lourdes sur l’emploi et la croissance. En effet l’impact de cette décision pourrait affecter négativement la croissance à raison  0,7% par an entre 2015 et 2017  alors que le PIB prohibé par le gouvernement est de 2,25% entre 2016 et 2017. Selon les calculs, pour réussir cet exploit, le gouvernement devra supprimer près de 250 000 emplois d’ici 3 ans. Heureusement, la pacte de responsabilité pourrait limiter les dégâts et pourrait « rehausser la croissance de 0,6 point et la création de 190 000 emploi d’ici à 2017 ». Michel Sapin, ministre de Finances critique sévèrement mardi matin sur France Info « Ce sont des calcules extrêmes théoriques (…) s’il suffisait d’avoir des dépenses publiques très élevées pour avoir une croissance très élevée la France serait championne du monde ».