Parfois, certaines décisions s’avèrent évidentes à la base, pour finalement, une fois la mise en place effectuée, devenir bien moins indispensable que ce qui avait été prévu. C’est un peu ce qui arrive à Twitter avec son passage de la limite de caractères des messages de 140 à 280 caractères. Doubler la taille maximale pouvait sembler être une bonne idée, et une réelle évidence, mais un récent sondage semble montrer, que les avis sont bien plus partagés que l’on pouvait le penser.

Le sondage en question, n’a fait en quelque sorte que valider et dire tout haut ce que beaucoup pensaient tout bas. Selon ce sondage mené par youGov, il s’avère qu’en fait, si quatre utilisateurs sur dix déclarent aimer cette nouvelle limite de caractères, il n’en reste pas moins, qu’un tiers de participants avouent préférer lorsque les messages restaient à 140. Nombreux, sont ceux qui avouent rester dans l’indécision, ce qui renforce l’idée que ce passage à 280 caractères n’était pas aussi naturel que cela, du moins dans un premier temps.

Pourtant, au moment de la mise en place de la fonctionnalité, Twitter semblait particulièrement sûr de son choix, et n’a pas hésité à mettre en avant une batterie de tests en déclarant, “durant les tests, les gens nous disaient qu’avoir une limite de caractères plus haute, les satisfaisaient davantage, ils pouvaient mieux s’exprimer sur Twitter, trouver plus facilement du contenu intéressant, Twitter en général était meilleur”.

Cependant, a contrario, la firme n’a peut-être pas assez pris en compte le fait que la limite à 140 caractères, est restée en place de longues années, et que les twittos s’y étaient habitués. La pratique, a peut-être plus imprégné les utilisateurs que ce que Twitter avait pensé. Certains, font remarquer que des tweets plus longs font en quelque sorte disparaître tout l’intérêt et la particularité de Twitter, qui réside dans la rapidité de lecture et la concision.

On attend la réaction et les commentaires de Donald Trump.

Crédit photo : Andreas Eldh