Emmanuel Macron, souhaite réduire le nombre des députés. Il s’agit de le faire passer de 577 députés à 385. De fait, cette réforme ferait de la France le pays qui compte le moins de députés par rapport à sa population. On passerait à un chiffre d’un député pour 174 000 habitants, au lieu de 116 000 actuellement. Cette réforme ne fait pas que des heureux.

A commencer par le président du Sénat, Gérard Larcher, pour qui, il s’agirait d’une réduction trop importante du nombre d’élus, en comparaison avec les autres pays européens. Il est vrai, que cette diminution du nombre d’élus, ferait de la France le pays avec le plus faible nombre de députés rapporté à sa population, au sein de l’Union Européenne. Même en élargissant la recherche, seule la Russie en compte moins, avec un pour 320 000 environ.

Cependant, il convient de prendre en compte le nombre total de parlementaires dans chaque pays, car de nombreux pays ont, comme la France, un Parlement à deux chambres, à savoir l’Assemblée nationale et le Sénat. Ce n’est pas le cas de tous, en Grèce, Ukraine ou Danemark, les députés sont les seuls parlementaires.

Si l’on cumule le nombre de parlementaires des deux chambres, on arrive à un pour 108 000 habitants après la réforme du président français. La France ne serait plus, la nation la moins pourvue de l’Union européenne. Par exemple, l’Allemagne compte un parlementaire pour 117 000 habitants.

A cela, il faut ajouter deux autres facteurs, à savoir d’une part, que les pays les moins peuplés ont forcément plus de représentants par rapport à leur population. L’Islande compte ainsi 63 parlementaires pour 334 000 habitants environ. Cependant, elle est obligée de mettre un minimum de personnes pour éviter trop de concentration de pouvoir. Si on lui appliquait les mêmes proportions d’élus, que celles de la France ou de l’Allemagne, l’Islande ne compterait que 3 ou 4 députés.

D’autre part, il convient de comparer aussi les responsabilités, et les pouvoirs dévolus aux parlementaires de chaque pays. Un immense pays largement décentralisé comme les Etats-Unis, a un parlementaire pour 600 000 habitants, mais chaque État a une large autonomie.

Comme on dit souvent, un problème de réglé, et ce sont dix autres qui surgissent, en l’occurrence faire des économies, et fluidifier les rouages en réduisant le nombre de députés, et de sénateurs en France, soulève en fait bien des questions plus globales sur leur rôle et leur place.

Crédit photo : Christophe