Jean de La Fontaine terminerait certainement l’histoire par « ils jurèrent, mais un peu tard que l’on ne les y prendrait plus ». Le questionnaire de la refondation a fait part d’un résultat clair et net. 70 % des adhérents LR ne veulent plus de primaire ouverte pour désigner leur candidat à la présidentielle. Ce mode de désignation fait partie des raisons invoquées, pour expliquer les mauvais résultats des dernières élections.

C’est le journal l’Express, qui dévoile les résultats de ce questionnaire, qui a eu un grand succès puisque 41 000 adhérents y ont répondu. L’idée même de primaire semble hérisser l’électorat LR, qui se prononce à 74 % contre des primaires ouvertes même pour désigner leurs candidats aux élections locales.

La démarche, a pour but de comprendre « les raisons des échecs électoraux du printemps« , et ainsi après analyse, servir de base de discussion pour des « réunions de travail et d’échanges » en septembre dans les différentes fédérations. Il en ressort notamment, que pour les adhérents qui ont répondu aux questionnaires, les principales raisons de l’échec de la droite et du centre à la présidentielle, sont plus le fait du « climat des affaires » (76 %) et des problèmes internes (dissensions) que la pertinence des propositions politiques avancées.

Quant aux mauvais résultats aux législatives, ils ne sont que la suite logique des présidentielles. Ils s’expliquent plus logiquement avec une dynamique classique en faveur du Parti du président fraîchement élu, en l’occurrence, LREM.

Concernant les sujets prioritaires à mettre en avant pour cette refondation des Républicains, les adhérents ont évoqué l’importance des questions régaliennes que sont la justice, la sécurité, l’immigration, et économie, qui passent largement devant, par ordre d’importance, les questions éducatives, européennes, environnementales, et internationales.

Il reste, que la primaire est inscrite dans les statuts de LR, et le débat reste encore ouvert pour savoir si ce mode de désignation sera définitivement abandonné, cela signifierait-il des changements dans les statuts ?

Crédit photo : salva1745