Soyons clair, ce ne sera certainement pas la réunion du « club des jeunes poètes disparus », et il ne faudra pas trop compter sur des analyses fines et des commentaires subtils. Le grand rassemblement organisé par Robert Ménard, le maire de Béziers est censé rassembler « la vraie droite ». Attention, des politiques seront présents, mais la parole sera donnée exclusivement à des éditorialistes, intellectuels, et autres pamphlétaires de l’extrê…pardon de la droite « du réel ». Il s’agit d’échafauder un programme pour la présidentielle.

Ce week-end donc, plus de 2 000 personnes assisteront à des discours, et des interventions sur des sujets comme la sécurité, la culture, la famille, sans oublier bien sûr l’Islam. Des intervenants comme Yves de Kerdrel, patron de Valeurs actuelles, l’entrepreneur Charles Beigbeder, le magistrat Philippe Bilger, la présidente de la manif pour tous Ludovine de la Rochère ou encore l’ancien député européen FN Jean-Yves Le Gallou, Béatrice Bourges, porte-parole du Printemps Français. On peut déjà assez facilement présager de la teneur des différentes interventions comme celle du politologue Renaud Camus et sa théorie du « grand remplacement » à propos de l’immigration ou comme celle de Béatrice Bourges, toujours prête à nous expliquer comment en finir avec l’école de mai 1968.

 Parmi les politiques qui sont censés s’asseoir et écouter la bonne parole, on devrait retrouver, Marion Maréchal-Le Pen et Louis Aliot, mais pas l’ennemi juré Florian Philippot, ou encore Jean-Frédéric Poisson, candidat Les Républicains à la primaire de la droite, issu du PCD de Christine Boutin, qui souhaite incarner l’aile la plus droitière de ce scrutin. Robert Ménard a également convié l’ex-député européen Philippe de Villiers.

 Bien sûr en point d’orgue, Robert Ménard, le maître des lieux en personne viendra prodiguer la bonne parole en présentant, dimanche, « 50 mesures patriotes pour ne pas se tromper de droite« , qui vise tout simplement à réorienter le FN (Marine Le Pen appréciera) et à rassembler les droites les plus « vraies » dans la perspective de la présidentielle. Il présentera aussi son nouveau mouvement « Oz’ ta droite« .

 La ville de Béziers est donc priée de se mettre au diapason, une contre-manifestation, baptisée « Béziers Debout », est prévue autour de la stèle en mémoire de Jean Moulin » indique le conseiller régional PCF Nicolas Cossange. « Ménard veut organiser en France ce qu’il a fait à Béziers : un grand rassemblement d’extrême droite« . En bon maire soucieux de l’ordre public Robert Ménard a tout prévu, un arrêté municipal encadre le périmètre de la manif pour éviter de troubler sa conférence.

 On aurait pu imaginer un autre nom pour le parti de Robert Ménard « la droite avec frontière ».

Crédit photo : philippe leroyer