photo_nicolas sarkozy_troy owensCharles de Gaulle avait crée en 1947 le RFF, afin de regrouper tous les Français dans un seul parti politique. L’UMP avait pris modèle sur le RFF pour franchir les marches de l’Élysée.
La RFF avait réussi à regrouper près de 500 000 membres. La popularité de son parti a permis à Charles de Gaulle d’arriver au pouvoir. Au cours de la seconde moitié du XXe siècle, le RFF était devenu une source d’inspiration de plusieurs formations politiques comme l’UNR ou Union pour la Nouvelle République, l’UDR ou Unions des démocrates pour la cinquième république, le RPR ou Rassemblement pour la république qui se sont inspirés de l’idéologie du gaullisme.
L’ancien président Jacques Chirac avait créé le RPR en 1976 dans le but de franchir les clivages politiques traditionnels. Ce parti politique était à l’image des gaullistes et des républicains.
Il est évident que l’avenir du mouvement gaulliste n’est pas considéré comme un mouvement de droite, ce n’est pas sa vocation.
La création du RPR a renforcé l’autorité de l’État afin de défendre la nation avec l’union et la force du RPR. Grâce à ce parti politique, il a remporté les présidentielles en 1995.
L’UMP ou Union pour un mouvement populaire avait réussi à regrouper tous les partis de la droite sous la même enseigne en 2002. Alain Juppé était encore à ses débuts, et le parti lui servait de « machine à gagner ».
Nicolas Sarkozy, membre de l’UMP a remporté les élections présidentielles en 2007. Mais il a été évincé par un membre du PS, François Hollande en 2012. Les scandales des affaires Bygmalion a renversé l’image de l’UMP. Pour un nouveau départ, l’UMP a été rebaptisé « Les républicains ».

Crédit photo: troye owens/ flickr.com