L’affaire des faux-tracts d’Hénin-Beaumont pourrait-elle entraîner l’inéligibilité de Marine-Le Pen. C’est en tout cas ce que pense, ou du moins espère, Jean-Luc Mélenchon, qui doit affronter la leader du FN dans cette commune du Pas-de-Calais aux législatives. « Ça s’appelle de la fausse propagande et ça peut coûter l’inéligibilité à madame Le Pen car c’est interdit dans notre pays de distribuer des tracts pour les autres » a déclaré Mélenchon sur BFM TV.

Pour rappel, des faux tracts de Jean-Luc Mélenchon, mentionnant  la citation « Il n’y a pas d’avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb » (prononcée par le candidat front de gauche à Marseille le 14 avril) et le slogan « Votons Mélenchon » en français et en arabe mal traduit, ont été distribués dans des boîtes aux lettres d’Hénin-Beaumont.

Selon Marianne 2, des militants du Front national auraient été aperçus en train de distribuer lesdits tracts. Reste à démontrer la responsabilité de Marine Le Pen dans la distribution de ces faux-tracts. La justice en sera chargée, puisque le suppléant de Mélenchon à Hénin-Beaumont a porté plainte.

La responsabilité directe de Marine Le Pen dans la distribution des faux tracts sera-elle prouvée ?