Les Français ne se sont pas vraiment montrés généreux en 2016, si l’on en croit le 22e baromètre de la générosité du réseau Recherches et Solidarités, publié dans le journal La Croix. Le nombre de foyers ayant déclaré au fisc un don à une association, a diminué de plus de 4 % en 2016 par rapport à l’année précédente, tandis que le montant global des dons a stagné pour la première fois depuis plusieurs années.

Ce chiffre était à peu près stagnant depuis une dizaine d’années, et soudain l’année dernière, on a assisté à une baisse de 4,2 % par rapport à 2015. Jacques Malet, le fondateur du réseau d’experts et universitaires « Recherches et Solidarités », a réagi en déclarant, « depuis 22 ans que je suis ces données, je n’avais jamais vu ça, sauf peut-être en 1995 au moment des grandes grèves contre la réforme Juppé », il ajoute « et encore, à l’époque, les chiffres étaient moins précis, car ils ne permettaient pas de distinguer les dons aux associations et les dons aux Partis politiques. »

Non seulement, les résultats sont décevants, mais en plus, il est difficile d’en déterminer des causes précises. On aurait même pu imaginer au contraire, que la conjonction du bon moral des Français mesuré par l’Insee, face à des catastrophes naturelles au bilan particulièrement lourd cette année, aurait abouti à une année généreuse.

Ce sont les plus de 70 ans, qui affichent le montant moyen déclaré de don le plus haut avec une moyenne de 536 €. Les plus de 60 ans, représentent plus de la moitié des donateurs avec 53 % et des montants avec 58 %. Pour leur part, les moins de 30 ans ne représentent que 4 % des donateurs et 3 % des montants déclarés, mais leurs dons moyens sont plus élevés comparativement à leurs ressources.

Les cinq premiers organismes collecteurs, sont l’Association française contre les myopathies, les Restos du cœur, la Croix-Rouge, le Secours catholique et Médecins sans frontières. A noter, que les dons déclarés destinés aux Partis politiques, qui apparaissent depuis 2013 de façon distincte dans les déclarations de revenus des contribuables, ont pour leur part, vu leur montant et le nombre de donateurs diminuer de 11 % en 2016.

Crédit photo : soleil nocturne